Nos Actions

L'agriculture, un des champs d'action principaux du MRJC 

Le MRJC consacre une place importante à l'agriculture dans son projet politique et dans ses actions concrètes localement. Nous souhaitons permettre prioritairement aux jeunes agriculteurs et à ceux qui souhaitent de prendre en main collectivement l'avenir de l'agriculture. Pour cela, le MRJC constitue un espace facilitant le développement d'actions innovantes pour accompagner les jeunes vers l'activité agricole.

Des actions pour découvrir le monde agricole

Nos actions ont pour objectif de :

  • Susciter l'envie d'être agriculteur en créant des espaces de découverte et d'expérimentation
  • Permettre aux jeunes de comprendre les enjeux et évolutions du monde agricole et du métier d'agriculteur, ainsi que de se situer dans un contexte social, économique et environnemental
  • Développer des espaces de rencontre entre le monde agricole et la société pour un développement équilibré des territoires. 

Notre projet de transformation sociale passe par un travail permanent d'éducation et de formation, de sensibilisation, de diagnostic des territoires et de mise en place de projets. Animés par le principe de souveraineté alimentaire, nous souhaitons promouvoir une agriculture durable, créatrice d'emplois et ancrée sur son territoire.

Développer des projets à l'initiative des jeunes

La base de l'action du MRJC, au-delà des questions agricoles, est de proposer à des jeunes de se regrouper là où ils vivent pour développer des projets en lien avec leurs préoccupations, leurs envies et les besoins du territoire. Ainsi, pour ce qui concerne l'agriculture, différents groupes locaux – d'agriculteurs ou de jeunes intéressés par le sujet – se réunissent régulièrement pour traiter de sujets d'actualité, organisent des soirées débat, vont à la découverte d'expériences innovantes...

A titre d'exemple, une équipe d'agriculteurs de Haute-Savoie s'est penchée sur la réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) et a invité différents partis politiques durant la campagne électorale à une table-ronde afin de les questionner le sujet. Des séjours ont également été organisés pour découvrir le métier d'agriculteur. Des « cafés-installations » – soirées d'échange sur les freins et leviers rencontrés par des personnes avec un projet d'installation – sont aussi proposés dans différentes régions.

Trois dynamiques en cours

De plus, actuellement, nous travaillons sur 3 dynamiques particulières :

Agir pour améliorer l'accès au foncier agricole

BEST 640x480 52x75L'accès au foncier représente une difficulté majeure pour s'installer en agriculture, en particulier hors cadre familial. Nous avons lancé cette année, après deux ans de recherche sur le sujet, une dynamique d'actions nationales intitulée « B.E.S.T. ». B.E.S.T. comme Brigades d'Enquête Spéciale sur les Terres.

Oui, au vu des enjeux que pose cette question, elle mérite bien qu'on y consacre des groupes d'interventions ! Il s'agit de créer des collectifs locaux qui décortiquent le fonctionnement de la gestion du foncier sur un territoire restreint, en cerner les spécificités afin d'agir au mieux pour améliorer cette situation.

Accompagner les jeunes souhaitant s'installer en milieu rural

422-800 petit 54x75Nous avons commencé un travail de terrain sur l'accompagnement de jeunes s'interrogeant sur la possibilité de devenir agriculteur. Ainsi, différents groupes se constituent pour réfléchir au cadre à proposer pour alimenter leur réflexion, animer une dynamique de construction collective et leur permettre d'expérimenter le métier de paysan.

Les jeunes acteurs de la relocalisation de l'agriculture ?

Transition énergétique, nouvelles attentes de la société, maîtrise de la production, valeur ajoutée sur les territoires... Autant de sujets qui posent la question d'une autre organisation de l'agriculture, de la production à la distribution. Nous souhaitons apporter notre point de vue de jeunes sur ce sujet, et voir comment les jeunes peuvent être acteurs de ce changement. Cette étude doit nous permettre d'aboutir à des outils facilement diffusables et accessibles, à la fois pour interpeller les acteurs agricoles et politiques, mais aussi la société civile. Affaire à suivre...

Il nous semble primordial de penser nos projets en coopération avec d'autres organisations afin de mutualiser nos expériences, compétences et points de vue. Car si tout seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin...